Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’ACCUEIL : VISAGE DE DIEU EN DEPLOIEMENT

La période des vacances s’ouvre et chacun d’une manière ou d’une autre s’active pour partir ou accueillir.

Dans l’un ou l’autre des cas, la réalité de l’accueil se force à nos yeux et imprime en nous un agir évangélique certain.

Même en dehors de la période estivale, la dynamique de l’accueil reste probante dans nos rapports humains.

Elle se rend  visible  face au contexte de migrations forcées générées par les guerres ou instabilités politiques.

La joie humaine est vive face à un bon accueil reçu.

Dieu Auteur et Acteur de tout Bien se révèle également aux hommes par le prisme de la sublimité de la qualité de l’accueil qu’il réserve à l’humanité.

Le mystère de l’incarnation traduit avec éclat cette réalité  indispensable pour un vivre ensemble.

Derrière chaque accueil se cache toujours le Souverain Bien qui est Dieu : 

"Qui vous accueille m’accueille."

Il vient à nous sous diverses formes ou apparences.

Tant par le biais du pauvre matériellement ou spirituellement que par l’entremise du riche.

L’exemple dans la première lecture de la liturgie de ce jour en témoigne agréablement.

Aussi dans la Genèse en accueillant avec amour les trois visiteurs à  la chêne de mambré Abraham a accueillir sans le savoir Dieu qui l’a visité et béni.

Le Bon accueil offert quelque soit le rang de la personne ou la nature du problème posé constitue le plus beau témoignage d’amour qui nous inscrit dans une perspective d’éternité.

Que cette Eucharistie augmente en nous la joie de l’accueil si indispensable dans nos rapports humains et qui nous divinise à chaque instant. 

Abbé Irénée FAGNON

Edito 2 juillet 2017

L’ACCUEIL : VISAGE DE DIEU EN DEPLOIEMENT
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article