Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’amour de Dieu et du prochain

 

L’amour et le culte à un seul Dieu sont inséparables de la charité envers le frère

L’exigence de la foi va au-delà d’une contrainte morale. Elle s’inscrit dans l’alliance que Dieu vient sceller avec l’homme. Elle met l’homme à l’écoute de la Parole de Dieu. « Écoute, Israël ! … » C’est Dieu qui donne sa loi comme un don et comme un lieu d’humanisation et de divinisation. L’amour de Dieu ne peut ainsi ni exclure le culte d’adoration qui lui est dû, ni se séparer du devoir du charité envers le frère. C’est la nouveauté qu’apporte le Christ. Toute la loi et les prophètes, toute la foi chrétienne, se résume à ces deux commandements.

La logique de l’Évangile consiste à ne pas chercher le plus grand ou l’essentiel du message du Christ, mais surtout à l’accueillir dans sa totalité en considérant la radicalité du message avec l’attitude de miséricorde vécue par le Christ. Certes, il y a un premier ; c’est l’amour et non la loi. Mais l’obéissance à loi découle de l’exigence de l’amour. Le Christ ne donne pas priorité de l’un sur l’autre, il ne fait pas restriction. Il ouvre la loi et les prophètes, à l’authenticité du culte comme au droit et à la justice. Dans l’amour, la loi atteint sa perfection, comme dans la loi, l’amour trouve son accomplissement. Il ne faudra pas supprimer la loi au nom de l’amour, ni l’amour au détriment de la loi.

« L’art des fausses questions pratiqué par les pharisiens n’a pas disparu de nos jours, même s’il prend des formes plus subtiles en justifiant n’importe quel comportement sous prétexte qu’il n’y a pas de solution satisfaisante. Les situations de notre temps sont sans doute complexes. On vote même des lois générales pour que les comportements particuliers soient ainsi justifiés. L’amour ne sera jamais remplacé par un simple et précaire pacte de solidarité. L’amour est un don total. En liant les deux commandements, le message du Christ demeure la clé de la compréhension de ce que nous sommes. » (Père Jacques Fournier)

Le vrai amour de Dieu conduit à l’adoration et l’adoration conduit au frère. Il ne s’agit pas de faire des choix entre l’un ou l’autre. Dans l’exigence de notre religion, c’est toute notre société, c’est toute notre humanité qui est convoquée. C’est un appel à croire et à aimer dans un monde où guerres et violences, exclusions et intolérances nous obligent à rendre raison de cet amour de manière plus active et plus généreuse.

 

Père Christophe Cakpo

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article