Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J’ETAIS SEUL, MALADE, AGE... TU M’AS VISITE

L’Eglise, suivant l’exemple du Bon Samaritain, a toujours fait preuve d’une sollicitude particulière pour les malades. les personnes seules, âgées,  handicapées...
Elle a toujours été à côté de ceux qui souffrent ou vivent une épreuve.

 

Dans notre paroisse, ceux-ci ne doivent pas être oubliés.
Tout ne peut reposer sur leurs familles. 
Ils font partie de notre communauté. C’est la paroisse « invisible ».

 

A chaque messe, nombreuses sont les intentions de prières qui les évoquent. Le Corps du Christ  est partagé aussi pour eux. 

 

Depuis la plus haute tradition de l’Eglise, le Pain de Vie était porté au domicile de ceux qui ne pouvaient se joindre à la communauté rassemblée : malades, prisonniers... Et ce, par des personnes spécialement envoyées pour cela. 
St Tarcisius, jeune romain le fit au péril de sa vie. Il est leur saint patron martyr.

 

Aujourd’hui, les porteurs de communion venant chercher les hosties nous rappellent que notre commnauté est plus large que celle qui est rassemblée. 
En meme temps que cette démarche  liturgique, un signe d’amitié et de soutien est manifestée afin que ces personnes visitées ne soient pas coupées des autres. 
C’est un devoir pour l’entourage de ne pas les laisser dans une solitude spirituelle, et de les signaler sans attendre  qu’il soit trop tard.

 

Cette mission  de présence et de visite n’est pas réservée exclusivement aux prêtres.

 

Il est souhaitable que des fidèles laïcs s’y engagent. On n’est jamais trop nombreux : les bonnes volontés sont les bienvenues.
Ce serait beau de voir, durant les messes, après la communion des fidèles, quelques personnes s’approcher de l’autel pour être envoyées porter des communions à domicile. Cela rappelerait à tous que nous ne sommes pas qu’entre nous.

 

Par tout cela, les personnes visitées nous disent le bien qui leur est fait. 
A leur tour, elles nous portent dans leurs prières et l’offrande de leur vie.

 

De notre part, est attendu par les malades  et les personnes isolées l’encouragement et la force spirituelle nécessaire pour nourrir leur foi et les garder au plus près du Père de la Vie.


Qui répondra ?

                                    Père Dominique Sentucq

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article