Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EXTRAITS DU DERNIER MESSAGE DE CARÊME DE NOTRE PAPE

Toute le vie chrétienne est une réponse à l'amour de Dieu. La première réponse est précisément la foi comme accueil, plein d'émerveillement et de gratitude, d'une initiative divine inouïe qui nous précède et nous interpelle.

Et le "oui" de la foi marque le début d'une histoire lumineuse d'amitié avec le Seigneur, qui remplit et donne son sens plénier à toute notre existence. Mais Dieu ne se contente pas que nous acceillions son amour gratuit.

Il ne se limite pas à nous aimer, mais il veut nous attirer à lui, nous transformer de manière profonde au point que nous puissions dire avec Saint Paul : "Ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi" (Gal 2,20).

Quand nous laissons place à l'amour de Dieu, nous devenons semblables à Lui, nous participons de sa charité même.

Nous ouvrir à son amour signifie le laisser vivre en nous, et nous conduire à aimer avec Lui, en Lui, comme Lui; ce n'est qu'alors que notre foi devient vraiment opérante par la charité et qu'il prend demeure en nous.

....

Avec la foi, on entre dans l'amitié avec le Seigneur; avec la charité, on vit et on cultive cette amitié. La foi nous fait accueillir le commandement du Seigneur et Maître; la charité nous donne la béatitude de la mettre en pratique.
Dans la foi, nous sommes engendrés comme fils de Dieu; la charité nous fait persévérer concrètement dans la filiation divine en apportant le fruit de l'Esprit saint.

La foi nous fait reconnaître les dons que le Dieu bon et généreux nous confie; la charité les fait fructifier.

A la lumière de ce qui a été dit, il apparaît clairement que nous ne pouvons jamais séparer, voire opposer, foi et charité..

En effet, d'un côté l'attitude de celui qui place d'une manière aussi forte l'accent sur la priorité et le caractère décisif de la foi au point d'en sous-évaluer et de presque en mépriser les oeuvres concrètes de la charité et de la réduire à un acte humanitaire générique, est limitante.

Mais de l'autre, il est tout aussi limitant de soutenir une suprématie exagérée de la charité et de son activité, en pensant que les oeuvres remplacent la foi.

Pour une vie spirituelle saine, il est nécessaire de fuir aussi bien le fidéisme que l'activisme moraliste.

.....

Le Carême nous invite précisément, avec les indications traditionnelles pour la vie chrétienne, à alimenter la foi à travers une écoute plus attentive et prolongée de la Parole de Dieu et la participation aux sacrements, et, dans le même temps, à croître dans la charité, dans l'amour de Dieu et envers le prochain, également à travers les indications concrètes du jeûne, de la pénitence et de l'aumône. 

 

                                                                                                                                                                     Pape Benoît XVI

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article