Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Commentaire d’Evangile DU 9 MAI 2021

Dans l’évangile de Jean 15,9-17 lu le 6e dimanche de Pâques, année B (9 mai 2021), Jésus, à l’heure de sa Passion, parle aux apôtres de ce qui est la clé de voûte du message évangélique : l’amour mutuel des disciples.

Ceci est mon commandement : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.” Il ne s’agit pas d’un conseil, d’une exhortation, d’une recommandation à option, mais d’un précepte qui a force de loi à l’instar du Décalogue.

Aimer vient de Dieu

“Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.”
L’amour en vérité ne vient pas de nous comme s’il germait et se développait entre nous par la simple force de nos sentiments. La source en est dans le Père qui le communique à son Fils pour que nous le recevions de lui. “Aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu… Dieu est amour !”, écrit Jean dans sa première lettre.
Aimer est un don de Dieu que l’on accueille dans sa vie. Ainsi, les époux chrétiens reconnaissent dans la foi que leur amour vient de Dieu et le reçoivent comme un cadeau à faire fructifier… Celles et ceux qui peinent pour aimer vraiment, pardonner, supporter l’autre et partager, ont à demander ce don dans la prière. Cette grâce est à obtenir pour le monde en manque d’amour.
L’Eucharistie est don d’amour du Christ. Puisons à cette source la grâce d’aimer comme lui nous aime.

Aimer vraiment fait ressembler à Dieu

Saint Augustin, grand théologien et fin psychologue, distinguait trois degrés dans l’amour digne de ce nom: “Aimer être aimé”, “aimer aimer” et “aimer”. Si les deux premiers ne sont pas exempts d’intérêt personnel, le troisième est amour de l’autre dans la gratuité.
Aimer ainsi fait ressembler à Dieu: “Voici à quoi se reconnaît l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils qui est la victime offerte pour nos péchés”.
Cet amour-là est initiative, don sans attendre de retour, premier pas vers le pardon…

Aimer rapproche de Dieu

L’enseignement de Jésus est parfaitement clair : “Tous ceux qui aiment sont enfants de Dieu, et ils connaissent Dieu. Celui qui n’aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour.”
Il arrive que nous rencontrions des personnes qui se disent incroyantes, mais dont la vie témoigne d’une grande droiture et d’une formidable générosité ; ils pratiquent les valeurs de l’Évangile. Nous découvrons chez eux une sorte de proximité secrète avec Celui que nous appelons Dieu.
Une vie remplie d’amour pour le prochain est souvent un chemin qui conduit au Christ.

1re Lecture : Actes 10,25-26.34-35.44-48
Dans la 1ere lecture tirée des Actes des Apôtres lue le 6e dimanche de Pâques, année B (9 mai 2021), on lit que Le Bon Pasteur accueille tous les peuples. L’Esprit Saint a poussé les apôtres à témoigner dans ce sens.

Un juif ne devait pas entrer chez un païen. Cela, le centurion de l’évangile le savait si bien qu’il avait déclaré à Jésus : “Je ne suis pas digne que tu entres chez moi !” (Matthieu 8,8). Pierre brisait donc un tabou en descendant chez Corneille, cet autre centurion. Or cette rencontre a provoqué la stupéfaction, car l’Esprit Saint lui-même s’était mis de la partie : il s’était manifesté à profusion dans cette maison païenne, comme il l’avait fait le jour de la Pentecôte.

Si l’Esprit Saint ne fait pas de différence entre juifs et païens, les apôtres ne pouvaient plus hésiter à accueillir ces derniers comme les premiers et à les admettre tous ensemble au repas du Seigneur. Le pas était franchi et le baptême de Corneille est devenu l’argument déterminant, que Pierre exposera dans l’assemblée de Jérusalem (Ac 15,8), en faveur de l’admission des païens dans l’Église. (Les centurions étaient des officiers de l’armée romaine, leur grade peut correspondre à celui de capitaine.)

2e Lecture : 1 Jean 4,7-10

Dimanche 9 mai 2021, 6e dimanche de Pâques, année B. Dans ce passage de la 1ère lettre de Jean, le mot “amour” suffit à définir Dieu, encore faut-il l’entendre au sens le plus fort et le plus intense, et en tirer les conséquences.

Les quelques phrases de cette lecture décrivent en peu de mots tout le circuit de l’amour : Dieu est amour et source de tout amour, un amour si grand qu’il est allé jusqu’au don de son Fils, pour donner la vie au monde.

Puisque Dieu nous adopte pour ses enfants, la logique de la paternité veut que les enfants ressemblent à leur Père, c’est-à-dire qu’ils aient de l’amour les uns pour les autres, à l’exemple de Dieu. Cet enseignement est également proposé dans l’évangile de ce dimanche.

Évangile : Jean 15,9-17

Dans ce passage de l’évangile de Jean proclamé le 6e dimanche de Pâques, année B (9 mai 2021), on peut lire que la veille de sa Passion, Jésus a révélé son grand commandement, qu’il a lui-même mis en pratique le lendemain.

Peut-on aimer quelqu’un qu’on ne voit pas ? Certainement, car c’est bien la justification des petites annonces matrimoniales qui, à partir de quelques informations, suscitent des représentations affectives et font naître l’amour dans la pensée ! C’est aussi le cas pendant le temps des séparations. L’amour naît et se développe dans le cœur et l’esprit. Aussi, en évoquant les multiples signes de son amour pour ses frères et sœurs humains, Jésus suscite-t-il la réponse aimante dans nos cœurs et dans notre mémoire pendant le temps de son absence, jusqu’à son retour : “Demeurez dans mon amour”.

La proclamation, chaque dimanche, des gestes de solidarité et de dévouement du Christ nourrit nos pensées et suscite nos réponses dans les célébrations, c’est un dialogue dans l’amitié. L’évangile de ce dimanche contient cette parole reconnue comme l’essentiel du message chrétien : “Aimez-vous les uns les autres”. La suite de la phrase est encore plus importante, car elle caractérise l’amour chrétien: la référence en est le Christ lui-même, “comme je vous ai aimés”.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article