Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

QUE VOUS AUREZ FAIT  OU PAS FAIT

 QUE VOUS AUREZ FAIT  OU PAS FAIT

Aujourd’hui, fête du Christ Roi de l’Univers.
Les textes de la Parole tournent nos regards vers le Christ
et nous font retrouver le vrai sens du mot « Roi ».
Oui, le Christ est Roi, mais  non à la manière  des puissants de ce monde.
Il est le Berger qui prend soin de ses brebis nous dit Ezekiel.
Il est le Fils qui fait de nous des frères nous dit Saint Paul.
Il est le Roi-serviteur qui va au-devant de tous, surtout les démunis et les pauvres.
En fait, c’est le regard du Christ sur chacun qui doit  devenir le nôtre.
« Ce que vous aurez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’aurez fait.. »
« Ce que  vous n’aurez pas fait, c’est à moi que vous ne l’aurez pas fait. »
Salutaire rappel en cette période où nos habitudes et nos « libertés » sont bousculées.
Quel peut-être ton Royaume , Seigneur, et où veux tu le faire advenir en ce moment ?
Tu n’attends pas de nous que nous soyons des pleurnichards, des protestataires ou des désobéissants !

Où es-tu Jésus ?
Si nos églises , momentanément, n’assurent pas des cultes publics ?
Si nous ne pouvons pas, momentanément, « avoir  nos messes » ?
Si nous ne nous rassemblons pas, momentanément, « pour faire communauté ».

Toi, Jésus, qui déjà, en ton temps, parcourait sans cesse les routes de Palestine et de Galilée, tu ne te conçois pas « confiné dans un bâtiment » ?

En cette fête du Christ Roi de l’Univers, tu nous précises les espaces de ta Royauté,
En élargissant nos regards vers l’inattendu : 
  -souci des personnes seules à réconforter ou à signaler,  
  -petits coups de main à offrir pour tirer d’embarras,
  -services à rendre quand le besoin se présente,
  -entraide concrète en cas de nécessité
  -soutien dans les difficulté morales ou matérielles ? etc..

 

Quels appels entendons-nous ou comprenons-nous dans les protestations,  les manifestations,
les plaintes, les requêtes  ?
Derrière tout cela , il y a des visages, des vies,  des familles, des situations.
Serais-tu là Seigneur ? 
C’est là que tu comptes sur nous pour faire advenir ton Royaume ?
Dans les diverses circonstances où tu te donnes «  à voir » à nous, tu évoques des réponses, des gestes, des attitudes :
  -« donné à manger » : tant d’appels , en ce moment, des municipalités, des banques alimentaires , des associations,  qui signalent des détresses !
  -« donné à boire » : manière de réconforter, de soutenir ,d’encourager, d’apaiser..
  -«vous m’avez habillé » : tant sont démunis devant la gravité de la crise : commerces fermés, restauration arrêtée, PME fragilisées, lieux culturels désertés, pertes d’emploi,  chômage inéluctable, etc..Que faire ? Comment aider ?
  -« vous m’avez visité » : aux personnes, agées, en EPHAD ou seules, quels moyens de manifester sa sollicitude, sa présence ?
  -« vous m’avez accueilli » : à l’encontre de l’instinct de repli sur soi, se montrer disponibles, accessibles., secourables.
  -« en prison, vous êtes venus jusqu’à moi » : au milieu des contraintes, des suspensions d’activité, des réglementations rigides , beaucoup se sentent incarcérés , angoissés dans le huis-clos de leur maison» : comment faire signe, montrer que l’autre existe, ,qu’il a « du prix à mes yeux » ?
Jésus ne nous demande pas  de tout résoudre.
Mais le moindre geste prend une dimension divine.
« C’est à Moi que tu l’as fait » ( ou « tu ne l’as pas fait » !!).

Aujourd’hui, nous  célébrons la Royauté d’Amour de Jésus sur chacun de nous .
Cela nous appelle à élargir les territoires où nous avons à incarner cet amour.
Notre situation de confinés, loin de réduire notre foi, de l’empêcher, de la  brimer, de la « persécuter » doit, au contraire la  purifier, la renforcer, la concrétiser.
C’est l’occasion d’intensifier notre prière dans une relation plus vraie avec Dieu,
Lui  confiant tous ceux qui m’entourent.

Seigneur, que je fasse de ma vie une « messe sur le monde »,
De telle sorte que «  les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout, et de tous ceux qui souffrent, soient aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’y a rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur ». (Vatican II, L’Eglise dans le monde de ce temps ) n°1.

En ce jour, dans ce temps, comme Thomas, le disciple incrédule,
 je redis devant Toi  Jésus, Roi de l’Univers :
« Mon Seigneur et mon Dieu ».

Te reconnaissant le Seigneur de ma vie.


Père Dominique SENTUCQ
Edito 22 novembre 2020

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article