Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Commentaire d’Évangile  : le serviteur mauvais

 33e dimanche du temps ordinaire, année A - 15 novembre 2020. Avant son voyage, le maître confie ses biens à trois serviteurs, à « chacun selon ses capacités ». Pour un peu, on pourrait qualifier cet évangile de Matthieu 25, 14-30 d’éloge du profit ! Découvrons-en un peu plus!

Une telle analyse aussi rapide que simpliste ne correspond évidemment pas aux objectifs d’une parabole du Royaume. Nous ne sommes pas ici en présence d’un plan de développement, mais d’une révélation en vue de “la venue du Seigneur”, destiné à nous alerter, à l’aide d’images fortes, sur l’urgence de se préparer au Retour du Seigneur.

Nous recevons un fabuleux dépôt

A l’époque du Christ, un talent équivalait, selon les lieux, à un poids d’or ou d’argent de trente à soixante kilogrammes ; ce qui, traduit en années de salaire à ce moment-là, pouvait représenter vingt ou trente années de travail, quasiment toute une vie. Un talent, deux talents et plus encore cinq talents représentaient une somme inestimable confiée gratuitement. Jésus veut nous dire que nous avons été comblés par le Seigneur : la vie, le monde à construire, et tant d’autres “cadeaux” connus ou inconnus, sans oublier la “richesse” de l’Évangile. Il est vrai que certains parmi nous sont “plus égaux que d’autres”, et nous avons le sentiment que beaucoup n’ont pas été “gâtés” par la vie. Retenons cependant que Dieu a remis toute une vie entre nos mains pour que nous la fassions fructifier.

Nous sommes les gérants du bien de Dieu

L’inégalité des dépôts remis à chaque serviteur pourrait être choquante dans le cadre de l’agir de Dieu… A bien lire le texte, on remarque que chacun reçoit à la mesure de ses possibilités. Il ne s’agit donc pas d’égalitarisme qui finirait par être injuste, mais de la prise en compte des moyens de chacun. Dans la logique du Royaume de Dieu, il est lui demandé de faire tout son possible. Les deux serviteurs qui ont doublé l’apport initial sont félicités de la même manière. Si le troisième avait produit un seul “talent”, il aurait eu droit au même traitement. Le grand enseignement de cet évangile est que Dieu nous associe à ses affaires, c’est-à-dire à son Royaume ; chacun reçoit sa part de responsabilité. Dieu nous veut participants, “actionnaires” de son œuvre. Il nous place dans un monde rempli de possibilités pour que nous soyons créateurs avec Lui. Nous ne sommes pas les propriétaires du monde ; nous en sommes les gérants. Si Dieu “s’absente”, c’est pour nous laisser l’espace de notre liberté et de notre créativité. Sommes-nous de ceux qui agissent ou de ceux qui enfouissent ? Ne rien faire de mal ou même ne rien faire du tout n’est pas synonyme de bien faire !

Signes d’Aujourd’hui

1e lecture : Proverbes 31,10...31

33e dimanche du temps ordinaire, année A - 15 novembre 2020. Malgré les différences culturelles, les exemples de réussite que propose la Bible doivent nous intéresser par leur message central, la fidélité à Dieu.

Dans l’Antiquité, où les conditions de vie étaient très dures, surtout pour les femmes, dont le temps était dévoré par de nombreux et pénibles travaux domestiques, quelques-unes ont pourtant échappé au lot commun et ont pu tenir une place honorable dans la société, surtout dans les milieux aisés, où elles pouvaient disposer d’une domesticité les déchargeant des tâches les plus pénibles.

La femme vaillante

C’est une réussite de ce genre que décrit cette lecture, avec, en conclusion, la petite leçon, qu’on peut tourner dans un sens positif : la fidélité à Dieu est plus importante que la beauté, qualité que la Bible, cependant, ne dédaigne pas (voir le Cantique des cantiques).

La femme « vaillante » représente la sagesse divine.

Signes d’aujourd’hui

2e lecture : 1Th 5, 1-6

33e dimanche du temps ordinaire, année A - 15 novembre 2020. Depuis notre baptême, nous avons le statut d’enfants de la lumière. Dans la première lettre aux Thessaloniciens 5,1-12, l’apôtre Paul en montre les implications.

Des catastrophes récentes (inondations, incendies, guerres, maladies, etc.), ont montré à quel point l’avertissement de l’apôtre Paul restait actuel et peut concerner notre temps, où, de fait, les comportements sociaux, dans une civilisation de publicité et de loisirs, sont plutôt du genre: “Quelle paix ! Quelle tranquillité !”

L’apôtre nous réveille et nous secoue par l’annonce du jour du Seigneur. Il tire les conséquences de notre appartenance à la lumière. Par notre baptême nous avons été engendrés sous le signe de la lumière et du jour.

Signes d’Aujourd’hui

Évangile : Matthieu 25,14-30

33e dimanche du temps ordinaire, année A - 15 novembre 2020. Les appels à la vigilance se multiplient dans les lectures de ces derniers dimanches de l’année liturgique. Mais le Seigneur y ajoute des conseils pratiques.

Jésus a disparu aux yeux des apôtres, mais il reviendra (Actes 1,1-11, Ascension), comme le maître parti en voyage et qui demande des comptes à son retour. Cette réalité est si importante que nos communautés se sont donné des moyens pour se la rappeler sans cesse. Ainsi, beaucoup de nos églises (surtout anciennes) sont tournées vers l’est et nos ancêtres dans la foi priaient debout face à l’orient, le soleil levant annonçant chaque jour le retour du Seigneur.

Le temps présent, tout orienté vers le retour du Christ, est donc pour nos communautés et pour chacun de nous un temps à faire fructifier, comme un bon placement. Mais pour quels fruits ? Jésus répond en nous rappelant sans cesse que le salut n’est pas seulement destiné aux quelques privilégiés qui l’ont rencontré jadis, mais toute “la création en attente aspire à la révélation des fils de Dieu” (Romains 8,19) et l’évangile selon saint Matthieu s’achève précisément avec l’ordre d’évangéliser toutes les nations (28,19). Dans ce but, comme le roi de la parabole, le Christ nous confie des talents à faire fructifier, en premier lieu sa Parole.

Signes d’aujourd’hui  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article