Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« L'intention vaut l'action. »

Cette maxime populaire est utilisée dans des circonstances et des perspectives très diverses. On l'invoque couramment pour se disculper de n'avoir pas tenu une promesse, de n'avoir pas accompli ce qu'on aurait dû. « C'est vrai, il ne faut pas m'en tenir rigueur, si mon élan a été stoppé de manière imprévisible ? Et malgré moi. » Parfois à l'inverse, la seule intention d'un acte répréhensible est retenu comme un grief. A juste titre, si je ne suis pas passé à l'acte parce que seules les circonstances ou une intention extérieure m'en ont empêché. IL n'en demeure pas moins que ce sont normalement les actes qui jugent du sérieux de l'intention. En effet, le propos, même réitéré, de se convertir n'est pas la conversion. En rester aux déclarations d'intention devient même scandaleux, et ferme l'entrée dans le Royaume de Dieu.

 

 

Quand il reviendra dans sa gloire, le Fils de l'homme reconnaîtra comme siens tous ceux qui, même sans se référer à lui, ont agi selon la volonté du Père, se sont détournés de leur « méchanceté ». Celui qui connaît le secret des cœurs et à qui rien n’échappe de nos actions dira : « Tu étais publicain, prostituée, pécheur. Mais tu as entendu ma parole, la prédication de mes envoyés, la voix de ta conscience, et tu as renoncé à ta perversité, ta violence, ta jalousie, ta haine, ton égoïsme, ton manque de respect ton racisme.... . Approche, passe devant pour pénétrer dans la salle du festin auquel Dieu appelle depuis le commencement du monde. » A ceux qui, se sont détournés de la justice, ou qui ont dit « oui, amen » à la volonté du Seigneur, mais ne l'ont pas accomplie, il dira : « passez derrière, allez-vous-en, je ne vous connais pas ! » Telle est, dans sa perfection incontestable, la justice de Dieu.

 

 

Ainsi, soyons sans arrogance, mais ne nous payons pas de mots. Nous avons la foi ? Traduisons-la en actes chaque jour de notre vie. Cette exigence s'impose à qui veut être en vérité disciple du Christ et avoir part au salut acquis par son obéissance sans faille à la volonté du Père, à sa pâques de mort, résurrection et gloire dont l'Eucharistie est le mémorial. Nous devons y communier dans la vie concrète comme dans le sacrement. En ce dimanche de la reprise des messes de familles, prions pour toutes les familles de notre paroisses et pour les enfants qui ont repris le catéchisme, leurs parents et leurs catéchistes.

 

Abbe Gilles Beranger MABOUNDA

EDITO 26 EME DIM ORD A

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article