Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« VENEZ A MOI VOUS TOUS QUI PEINEZ SOUS LE POIDS DU FARDEAU »

Lorsque Jésus parut, les sages et les savants se mirent à discuter à n'en plus finir, à contester son enseignement sans comprendre qu'il accomplissait les Écritures. Les petits, les humbles, eux, ont reconnu en lui, comme distinct, celui qu’annonçaient les prophètes .IL parlait avec autorité des secrets et de la volonté de Dieu. IL disait : «  venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. » La Bonne Nouvelle qu'il prêchait n'abolissait pas la loi ancienne, mais la renouvelait en la débarrassant des interprétations qui en alourdissaient inutilement le poids. Les petits, les humbles et les faibles peuvent en assumer la charge, car l'amour en est le premier et le dernier mot.

 

En les voyant se presser autour de lui, Jésus ne peut retenir l'action de grâce qui monte de son cœur. Sa louange témoigne de son intimité avec le « Seigneur du ciel et de la terre », auquel il s'adresse en l'appelant familièrement « Père ». Cette prière filiale révèle indirectement que sur lui repose en plénitude l'Esprit promis à tous. C'est lui qui libère les disciples de l'emprise des tendances mauvaises, de la « chair », comme dit saint Paul. IL donne la force de lutter contre ses assauts renouvelés, et mène à la vie éternelle ceux qui, se laissant conduire par lui, « tuent » en eux « les désordres  de l’homme pécheur ».

 

Au cours de sa prédication, Jésus a connu des échecs et oppositions ; il s'est heurté à l'incompréhension de beaucoup. Mais il y avait les « petits », ceux qu'il a déclarés « heureux ». leur accueil compense de loin le rejet des autres. C'est à Dieu son Père que Jésus attribue, dans l'action de grâce, « l'intelligence »dont les simples font preuve. Ils savent, certes, que l’Évangile ne va pas sans renoncements et sacrifices coûteux : ceux de l'amour qu'on ne peut appeler un « joug », un « fardeau » qui écrase, car l'amour libère.

 

Seigneur, donne nous un cœur nouveau, mets en nous un esprit nouveau pour que nous soyons capables de discerner ta présence dans nos vies de chaque jour en dépit des difficultés que nous rencontrons sur le chemin de notre foi.

Abbe Gilles Beranger MABOUNDA

EDITO 14 EME DIMANCHE ORD A

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article