Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« JESUS N'EST PAS VENU ABOLIR LA LOI OU LES PROPHETES »

Durant quatre dimanches encore, la liturgie est sous le signe du « sermon sur la montagne ». Dans son Évangile, Saint Mathieu, citations bibliques à l 'appui, proclame à chaque occasion que, depuis ses origines jusqu'à sa mort et résurrection, dans son enseignement comme dans son comportement, Jésus accomplit les Écritures. En effet, pour cet évangéliste, la nouveauté de la Bonne Nouvelle et de la vie évangélique ne se comprend que dans le droit fil de la tradition de Moïse et des prophètes. Rien ne le montre mieux que la manière dont Jésus prend à son compte les trois grands « commandements » du respect de la vie d'autrui, de la fidélité conjugale, de la vérité des paroles.

Jésus, avec la souveraine autorité qu'il tient de son intimité avec le Père, enseigne sur la lecture et une pratique des commandements conformes à l'intention profonde de Dieu : «  vous avez appris qu'il a été dit … Eh bien moi, je vous dis... » Aux antipodes du laxisme comme du rigorisme, la morale évangélique jaillit d'un cœur qui se convertit sans cesse au Seigneur.

« IL EST L'ACCOMPLISSEMENT MEME DE LA LOI ET LES PROPHETES »

Jésus conclut le discours rapporté par Saint Mathieu en termes identiques : «  Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait »Au contraire, le légalisme, parce qu'il s'en tient à la lettre sans égard pour l'esprit, ne peut donner qu'une justice légale, extérieure.Venu « accomplir » les Écritures, Jésus prône la justice selon Dieu et ouvre l'observance des commandements à des perspectives infinies, jusqu'à la perfection de la charité. IL proclame que la loi requiert un engagement total de l’être, une obéissance qui vient du plus profond de chacun : de son « cœur ». Ce rapport aux commandements exclut tout ce qui, de près ou de loin, ressemble à un avertissement aveugle. Dieu, en effet, estime sa créature capable d'opter librement pour l'avenir de paix et de bonheur qu'il lui propose. Qui médite la loi du Seigneur et y conforme sa vie acquiert une sagesse qui n 'est pas de ce monde, car elle fait pénétrer dans les secrets du mystère de Dieu.

Abbe Gilles Beranger MABOUNDA

Edito Dimanche 16 février 2020

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article