Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 "Il y a plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de conversion"

La parabole de « l’enfant prodigue » est une bonne nouvelle : Dieu restera toujours notre Père, quoi que nous fassions. Le plus jeune ne voulait plus être fils. Il est parti au loin. L’aîné, lui, était resté près du père. Il avait compris ses volontés, pensait-il. Mais, hélas, en restant proche du père, il s’était éloigné de son frère. Celui-ci était définitivement oublié pour lui, rayé de sa mémoire. Le père, lui, était resté père. 


Cette merveilleuse parabole de l’espérance nous dit le cœur de Dieu, assez large pour nous accueillir tous, avec nos échecs. C’est une invitation à la conversion, mais d’abord à celle de l’aîné et sans doute de chacun d’entre nous.

Il nous faut apprendre que nous sommes aimés, que tout homme est aimé indépendamment de ses services. Réjouissons-nous car la générosité de Dieu dépasse toutes  limites : sans cesse sa grâce nous est offerte !
        

Père Janvier Alain OWONA

Edito 15 septembre 2019

24ème dimanche du temps ordinaire, année C

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article