Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! »

La parole de Dieu de ce dimanche nous donne de marcher dans la Lumière quelques soient les difficultés que nous rencontrons. Les trois textes de ce dimanche ont bien le même thème, celui du combat contre les forces du mal, qui peuvent prendre tous les visages, et poussent les hommes à se combattre entre eux.

Jérémie dans la première lecture est ici en prison, à cause de la parole de Dieu qu'il a transmise. Il est accusé d'avoir "démoralisé" les combattants de Juda, en leur demandant de se fier à Dieu plutôt que dans les armes humaines. Et il est condamné à une mort horrible, enfoncé dans la boue d'une citerne sans eau.

La 2ème lecture évoque clairement la croix : "il a enduré, sans avoir de honte, l'humiliation de la croix" ; mais en allant aussi jusqu'à la glorification de Jésus ressuscité qui, "assis à la droite de Dieu, règne avec lui."

Dans l'Evangile, Jésus évoque sa propre mort ("je dois recevoir un baptême") - mort horrible également, quoique différente, due au refus d'écouter sa parole. Il insiste particulièrement sur la "division" qu'il apporte au sein des familles. Lui, le "doux et humble de cœur", le "Prince de la paix", il apporte la déchirure, la contestation, le conflit... Parce que chaque être humain doit se situer par rapport à lui, et le faire librement. C'est à chacun de choisir d'accueillir ou non sa parole. Bâtir la civilisation de l’amour nécessite un grand combat qui passe à l’intérieur de nos propres vies.  Jésus a ouvert un chemin devant nous. Il est conscient que pour allumer le feu de l’Esprit Saint sur la terre, il doit passer lui-même par le baptême des souffrances. Nous, ses témoins, nous aurons aussi notre part d’épreuves. Nous donnerons notre vie pour la cause de Jésus, nous aurons à nous compromettre pour lui, jusqu’au sein de notre propre famille. Suivre Jésus dans son chemin d’amour est la joie de notre vie quotidienne. La ligne de séparation de la lumière et des ténèbres passe en chacun de nous.

Si le "découragement" nous guette, nous pouvons méditer "l'exemple de celui qui a enduré de la part des pécheurs une telle hostilité".

Père Janvier Alain OWONA TANG

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article