Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La peur : Profond handicap à la fructification des talents

A la veille de la fin de l’année liturgique A, la liturgie de la Parole à travers l’Evangile nous convie à nous préparer pour rendre compte de notre vie au Maître de la Vie lors du retour glorieux du Fils à la fin des temps.

 

Ce rendez vous décisif  au ton  fructueux pour  les deux premiers serviteurs  de la page évangélique nous peint l’identité du Dieu Tout amour qui par amour a envoyé son Fils pour le salut de l’humanité.

Une telle connaissance s’opère dans la liberté et la confiance.

Prétendre le connaitre à l’instar du troisième serviteur de l’Evangile, c’est sans nul doute s’engager sur la route de la disgrâce.

 

La peur, loin s’en faut,  ne saurait nous aider à goûter de la bonté de Dieu car jour après jour il se présente sous des formes bienveillantes diverses.

 

Travailler à une telle connaissance reste la clé idéale pour l’acquisition d’une  confiance certaine qui irradie toutes formes de peur de Dieu en nos vies.

 

Nourrissons nous de la parole de Dieu à satiété et sans relâche, et la peur en nous mourra de faim.

 

Même si le surgissement en nous de certains doutes demeure inéluctable, puisque tout en étant dans le déjà, nous tendons vers  le pas encore, l’effort quotidien de fructification dans la confiance et l’espérance des talents reçus au baptême reste indispensable.

 

Pareil élan nous introduit tout de même dans la dynamique  d’une grâce inouïe empêchant l’installation royale de la racine de la peur.

Bénéficiaire des dons inestimables, le chrétien s’engage dans la barque du rayonnement évangélique car la gratuité divine trouve sa sublimité dans la fructification pour le bien de tous.

 

Que de fois le rayonnement de la  peur, suite à la méconnaissance de la vraie identité du Christ et du bonheur eschatologique qui nous est réservé, nous fait enfouir les bienfaits gracieusement reçus de Dieu.

 

Que par cette eucharistie Dieu nous accorde la grâce d’entrer et de demeurer dans sa joie suite à sa fidélité en nous à travers l’ordinaire de notre vie,

Amen !

Abbé Irénée FAGNON

Edito 12.11.2017

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article