Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’Epiphanie aux noces de Cana

Après le temps de Noël qui s’est achevé avec la fête du baptême du Seigneur dimanche dernier, nous voici replongés dans l’ordinaire de nos vies à  travers une nouvelle étape du cycle liturgique.

Cette dernière qualifiée de temps ordinaire nous fait savourer, en ce deuxième dimanche, une autre manifestation du Christ dans la réalité de son identité et de sa mission.

Les richesses du temps de Noël débordent encore en ce dimanche où Jésus, ses premiers disciples en compagnie de Marie sa Mère étaient  présents à une célébration de Noces à Cana en Galilée.

Curieusement que le vin venait à manquer  au cours de cette splendide fête.

                                       Quelle peine ! Quelle détresse.

Le manque de vin, toutes proportions gardées reste comparable à nos vies entachées de désespoir, de misère, d’absence de joie ;

Vie inodore que Jésus vient sur la demande de sa Mère rendre rayonnante, vivante et agréable grâce au vin nouveau.

                       Le  vin nouveau reste cette suavité que Jésus vient donner à tout ce qui en nous reste sans vie.

Dieu peut il rester insensible face à la misère humaine ? Assurément pas.

En répondant à la délicatesse de sa Mère et en transformant l’eau en vin, Jésus manifeste la providence de Dieu attentive à nos manques et à nos détresses.

                               Nos besoins sont ceux de Dieu, nos joies sont celles de Dieu.

A l’écoute de Marie nous sommes toujours sur le bon chemin pour voir se réaliser en nos vies notre miracle à la bonne heure qui demeure la meilleure car celle de Dieu.

En invitant le Christ et à ses côtés Marie sa Mère aux noces de nos vies ; le vin de la foi, de l’espérance, de la charité ne manquera jamais.

 

Abbé Irénée FAGNON

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues


Voir le profil de Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues sur le portail Overblog

Commenter cet article